Joyeuse ambiance mardi dernier à la Résidence des Personnes Âgées, le Centre Communal d’Action Sociale avait organisé une réception pour les cent ans de Mme Baïa, Sauveterrienne depuis 1940, lorsque que l’exode l’a arrachée à sa Lorraine natale.
09-07-28._Assistance.jpg09-07-28._La_chorale.jpg Pour cette occasion, la Chorale des Bastides, dirigée et accompagnée à l’accordéon par Cécile Laroche, avait été invitée à se produire. Le programme choisi ne comportait que des morceaux du début du siècle dernier, chansons que l’assistance reprenait au refrain en battant la mesure. Cécile a aussi interprété avec talent quelques morceaux du répertoire d’Edith Piaf pour le plus grand plaisir de tous. Certains morceaux étaient tellement entraînants que notre centenaire n’a pu résister au plaisir d’esquisser quelques pas de tango avec son fils, bientôt suivie par l’assistance. Il y eut même une farandole, composée d’une bonne partie des invités, maire et personnel de service y compris.
09-07-28._Tango.jpg09-07-28._Chenille.jpg Après ces évolutions, M. d’Amécourt a félicité Mme Baïa pour sa vitalité et lui a remis la médaille de la ville, pendant que Mme Combefreyroux, adjointe, lui offrait une « belle » plante. Il a tenu à embrasser notre centenaire, au nom de toute la commune et lui a donné rendez-vous pour dans dix ans, sous les applaudissements de l’assistance.
09-07-28._Cadeaux.jpg09-07-28._Les_memes.jpg La petite fête s’est terminée sous les ombrages du parc de la résidence pour un vin d’honneur très convivial, à base de jus de raisin évidemment.
09-07-28._L__apero.jpg

La chorale des Bastides
Tango
Cadeaux
Vin d’honneur
Farandole
Photo de famille